windows-10

Windows 10 s’offre la “News Bar” pour ses 5 ans

Depuis le remplacement de Windows 8 en 2015, Windows 10 a traversé de sacrées péripéties. Une aubaine pour ceux qui étaient sous Windows 7, mais aussi l’occasion de déconvenues…

Parti d’une ambition démesurée, l’OS a dû abandonner en chemin ses tablettes et ses applications mobiles.
Il a fait face dignement aux théories du complot, ralenti son rythme de développement devenu incontrôlable, et simplifié ses mises à jour.

A l’occasion de son anniversaire, Windows 10 fête ses 5 ans mi 2020, on vous propose une “News Bar” pour afficher des actualités personnalisées sur votre bureau.

La “News Bar” comme cadeau d’anniversaire

Sorte de widget d’actualité, la “News Bar” va customiser votre bureau très prochainement.

Les événements principaux d’actualité qui vous intéressent apparaîtront, illustrés par des images en aperçu. Quand vous cliquez sur une news, elle s’ouvre automatiquement sur votre navigateur par défaut.

Mais d’où viennent ces actus ?

Le réseau d’actualités Microsoft News compile des articles de plus de 4500 médias dans le monde entier.
Disponible sur Windows 10, Microsoft News est aussi téléchargeable sur le Microsoft Store, Android et iOs. Pour personnaliser votre bureau, vous pouvez choisir l’affichage horizontal ou vertical de la “News Bar”, et activer ou désactiver les vignettes animées si elles vous distraient l’œil.
Réservée pour le moment à quelques testeurs privilégiés, le déploiement général se produira sous peu.

Windows 10 : il était une fois une ambition démesurée

En 2015, Windows 10 a vu très grand pour son lancement.

A l’origine, les développeurs ont conçu l’OS pour fonctionner sur de multiples appareils :

  • Windows 10 Mobile qui a totalement disparu
  • des petites tablettes à l’image des DELL Venue 8 Pro 5000 8 pouces, elles aussi une espèce disparue
  • des PC : Windows 2-en-1 qui ont bien survécu
  • mais aussi des consoles Xbox, la surface Hub, le masque de réalité virtuelle HoloLens.

Un paysage d’applications assez flou

En 5 ans, les applications sous Windows 10 ont connu de sacrés changements.
Dans un premier temps, les développeurs ont ajouté des fonctionnalités UWP (plateforme Windows universelle) aux anciens programmes bureautiques. Ils les ont ensuite conditionnés et commercialisés sur le Microsoft Store.
Malheureusement, cela n’a pas eu pour seul effet d’élargir le choix d’applications sur le Store. Cela a aussi eu pour effet collatéral de créer une confusion sur le Store entre les anciens programmes de bureaux et les nouvelles applications.
Par exemple,le gestionnaire de fichiers Windows 3.1 âgé pourtant de 30 ans a marqué son retour fort inattendu en 2015 ! Il est bel et bien disponible aujourd’hui en application open source sur le Microsoft Store.

Windows s’améliore en continu

Les utilisateurs s’étaient habitués à voir Windows 95 comme un produit immuable, ponctué de temps à autre par des mises à jour de sécurité. Le lancement de Windows 10 a bousculé la stabilité apparente.
Désormais il propose des évolutions régulières dans une démarche d’amélioration continue.

D’abord, la diffusion de Windows 10 s’est scindée avec d’un côté la commercialisation aux entreprises, et de l’autre côté aux particuliers.
Windows finit par revenir dessus et utiliser un canal de diffusion unique auprès des acheteurs B to B et B to C.

Ensuite, Windows 10 a prévu initialement de se lancer avec un calendrier de mises à jour.
Au final, il cède à la pression et rend les mises à jour facultatives.

Autre fonction revisitée suite à l’exaspération générale : l’assistance aux entreprises et à l’éducation.

Enfin, pour rassurer Windows détaille consciencieusement l’utilité des mises à jour mensuelles et de sécurité dans une documentation.

Qui va piano va lontano

A son lancement mi 2015, Windows 10 sort l’artillerie lourde : les mises à jour sont offertes pendant un an.

La firme américaine somme les utilisateurs à actualiser leur OS au plus vite. Mais le rythme effréné des mises à jour conduit au bug de la version 1809.
Il faut dire que la 1ère mise à jour intervient seulement 4 mois après le lancement de Windows 10.
Trois autres mises à jour sortent ensuite en seulement 24 mois.
Lorsque la mise à jour de la version 1809 échoue, c’est la 1ère fois que Microsoft est contraint de retirer une mise à jour de ses serveurs. Le diagnostic du bug lui prend 1 mois et demi. De quoi refroidir le rythme de développement.

La version 1903 s’avère plus progressive et prudente.
Dans la même lignée, la version 1909 offre un pack « d’améliorations de performance, des fonctionnalités d’entreprise et des améliorations de qualité sélectionnés ».

Même rythme pour la version 2044 qui emboîte le pas de manière intentionnellement lente.

On peut légitimement s’attendre à la même stratégie de précaution pour la sortie de la version H2 prévue fin 2020.

A noter que les utilisateurs de la version 1809 de Windows bénéficieront de 6 mois supplémentaires avant que les mises à jour de sécurité ne s’arrêtent.